Infections nosocomiales : Hygiène et prévention

Une infection nosocomiale est une infection liée aux soins qui se déclare durant le séjour des
patients dans les établissements de santé alors qu’elle n’était ni en incubation, ni présente lors de
son admission. Beaucoup d’entre elles sont liées aux propres bactéries du patient, à son état général,
et aux actes de soins qu’il nécessite.

D’autres sont d’origine externe, à partir de l’environnement hospitalier.
Une partie de ces infections peut être évitée grâce à des mesures préventives d’hygiène hospitalière.
La prévention de ces infections est une des principales préoccupations de l’ensemble des personnels de
l’Hôpital.

L’implication des usagers ainsi que celle de leur entourage dans le respect des bonnes pratiques d’hygiène est
indispensable pour réaliser une prévention efficace.

Si au cours de votre hospitalisation vous souhaitez disposer d’informations complémentaires, vous êtes
invités à en parler avec le Médecin, le Chirurgien ou le Cadre de Santé du service dans lequel vous êtes
hospitalisé.

Très impliqué dans une démarche d’amélioration de la qualité et de la gestion des risques, le Centre
Hospitalier s’est doté :

  • d’un Comité de Lutte Contre les Infections Nosocomiales dépendant de la CME (S.C.L.I.N.)
  • d’une Equipe Opérationnelle d’Hygiène (E.O.H.)

Ils sont épaulés par un réseau de correspondants dans chaque service de soins, services techniques et logistiques afin de mieux relayer les informations et de vérifier la mise en application des décisions prises dans la vie de l’hôpital.

LA S.C.L.I.N.

Sous commission de la CME composé de 22 membres, elle définit la politique de l’établissement en matière
d’hygiène. Elle se réunit au minimum 3 fois par an. Deux représentants des usagers sont conviés à la
réunion où sont présentés le rapport d’activité de l’année antérieure et le programme d’action annuel.

Les grands axes de ce programme sont :

  • Organiser et coordonner une surveillance continue des infections dans l’établissement;
  • adapter les structures et faire évoluer le dispositif de lutte contre les infections nosocomiales;
  • poursuivre l’amélioration de la qualité des soins et des pratiques des professionnels ayant un impact sur le risque infectieux tout en maintenant des actions de formation, d’information et d’évaluation des pratiques professionnelles;
  • optimiser le recueil et l’utilisation des données de surveillance et du signalement des infections nosocomiales;
  • mieux informer les patients et communiquer sur le risque infectieux ;
  • poursuivre la surveillance environnementale (eau, air, surface…).

L’E.O.H.

L’Équipe Opérationnelle d’Hygiène est chargée de mettre en œuvre cette politique. Elle assure
un rôle d’expertise. L’ensemble des mesures prises pour lutter contre les infections nosocomiales
peut aller jusqu’à l’isolement d’un malade. C’est une mesure de soin temporaire qui ne présage pas
de son état.

Plus de détails sur l’équipe opérationnelle d’hygiène

Un tableau de bord des Infections Associées aux Soins (I.A.S.) comprenant différents indicateurs et scores est publié.

Les résultats du Centre Hospitalier d’Abbeville

Quelques mots sur les indicateurs

Le Ministère de la Santé a mis en place 6 indicateurs pour apprécier la lutte contre les infections
nosocomiales dans l’ensemble des établissements de santé.

Le score ICALIN

Chaque établissement de santé doit établir annuellement un bilan standardisé des activités de lutte
contre les infections nosocomiales selon un modèle défini par la loi.

Ce document décrit la manière dont la lutte contre les infections nosocomiales est organisée dans
l’établissement.

Les données de ce bilan sont analysées à différents niveaux et regroupées au Ministère de la Santé.
Ainsi 31 critères ont été sélectionnés et regroupés en 3 chapitres (organisation, moyens et actions).
L’addition de ces critères donne un Indicateur Composite des Activités de Lutte contre les Infections
Nosocomiales (ICALIN).

Les résultats sont donnés sous formes de score, mesurant la performance de l’établissement et d’une classe,
situant l’établissement par rapport aux autres établissements de la même catégorie.
C’est pourquoi, les établissements de santé sont répartis en 5 classes de performance ICALIN, de A à E.

Les autres indicateurs en matière d’hygiène et de prévention

  • ICSHA : L’Indicateur Composite de consommation des Solutions Hydro-Alcooliques
    est un marqueur indirect de la mise en œuvre effective de l’hygiène des mains,
    une mesure-clé de prévention des infections nosocomiales.
  • ICALISO : Cet indicateur composite remplace SURVISO.
    Il prend en compte l’organisation, les moyens que l’établissement a mobilisés et les actions qu’il a
    mises en œuvre pour la prévention des infections du site opératoire.
  • ICABMR : Au regard de l’indice des bactéries multi résistantes (BMR) et du bon usage des antibiotiques,
    ce nouvel indicateur reflète la politique mise en œuvre dans la maîtrise des BMR.

D’autres indicateurs existent en matière de qualité et de gestion des risques.

Plus de détails sur la qualité et la gestion des risques au Centre Hospitalier d’Abbeville